Link

TROISIEME REUNION DU COLLEGE DE SUPERVISEURS DU GROUPE BGFIBANK

La 3ème réunion du collège de superviseurs du groupe BGFIBank, organisée par le Secrétariat Général de la Commission Bancaire de l’Afrique Centrale (COBAC), s’est tenue le 4 décembre 2020 par visioconférence.

La 3ème réunion du collège de superviseurs du groupe BGFIBank, organisée par le Secrétariat Général de la Commission Bancaire de l’Afrique Centrale (COBAC), s’est tenue le 4 décembre 2020 par visioconférence. 

Ont participé à cette séance, outre le Secrétariat Général de la COBAC en tant qu’autorité de contrôle du pays d’origine du groupe BGFIBank, les représentants des autorités de supervision des pays d’accueil des filiales du groupe. Il s’agit de la Commission Bancaire de l’UMOA, la Banque Centrale du Congo (BCC), la Commission de Supervision Bancaire et Financière (CSBF) de Madagascar, ainsi que de la Banque Centrale de São Tomé et Principe (BC STP). La délégation du groupe BGFIBank, conduite par son président directeur général, y a également pris part.

Il ressort de l’analyse de la mise en œuvre des actions correctives de la 2ème réunion du collège de superviseurs du groupe BGFIBank, tenue les 2 et 3 novembre 2017, un taux de mise en œuvre de 80 % contre 32 % lors de la précédente réunion.

 L’évolution des activités et le profil des risques des filiales du groupe BGFIBank ont été ensuite présentés tant par la COBAC que par les différentes autorités de contrôle des pays d’accueil. Il en ressort que le niveau des risques apparaît globalement « moyen », en dépit des situations particulières diverses des filiales. Les risques de crédit, concentration et opérationnel, sont globalement élevés dans la plupart des filiales. En ce qui concerne le risque de liquidité, il apparaît bien maîtrisé dans le groupe, à l’exception de certaines filiales.

Les échanges ont porté sur les aspects relatifs à la gouvernance, au blanchiment des capitaux et à la stratégie de réduction de l’exposition du groupe sur certains secteurs et sur le souverain. Le groupe a, pour sa part, sollicité le soutien de la COBAC pour l’obtention du rapport d’audit de la dette bancaire de l’Etat équato-guinéen et la prorogation du délai de transmission du reporting hebdomadaire de trésorerie.

 A l’issue des débats intervenus à la suite de la présentation du groupe BGFIBank sur ses activités, les membres du collège ont notamment pris bonne note des mesures envisagées, visant à faire évoluer le dispositif de contrôle interne au regard des risques émergents dans le contexte marqué par la pandémie du Covid-19.

 Au terme des travaux, des mesures correctives ont été formulées par les superviseurs à l’attention des dirigeants du groupe BGFIBank. Elles ont notamment porté sur le renforcement des fonds propres de certaines entités du groupe, la réduction des risques de concentration et opérationnel ainsi que la gestion des risques en tenant compte des circonstances actuelles de crise sanitaire. La prochaine réunion du collège se tiendra à une date qui sera fixée ultérieurement.

  1. Communiqué final BGFI 3ème Collège - 774.17 KB