Lien

2ème réunion du collège des superviseurs du groupe BGFIBank

La deuxième réunion du collège des superviseurs du groupe BGFIBank, organisée par le Secrétariat Général de la Commission Bancaire de l’Afrique Centrale (COBAC), s’est tenue les 2 et 3 novembre 2017 dans les locaux de la Direction Nationale de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) pour le Gabon à Libreville. Cette réunion a été présidée par Monsieur OUANZIN Maurice Christian, Secrétaire Général Adjoint de la COBAC.

La deuxième réunion du collège des superviseurs du groupe BGFIBank, organisée par le Secrétariat Général de la Commission Bancaire de l’Afrique Centrale (COBAC), s’est tenue les 2 et 3 novembre 2017 dans les locaux de la Direction Nationale de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) pour le Gabon à Libreville.

 Cette réunion a été présidée par Monsieur OUANZIN Maurice Christian, Secrétaire Général Adjoint de la COBAC.

collège BGFI 2

 Ont participé à cette rencontre, outre la délégation du Secrétariat Général de la COBAC, les représentants des Autorités de supervision des pays d’accueil des filiales du groupe BGFIBank, à savoir la Commission Bancaire de l'Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA), la Commission de Supervision Bancaire et Financière de Madagascar, la Banque Centrale du Congo et la Banque Centrale de São Tomé et Principe, ainsi que les responsables de BGFI Holding Corporation. Egalement conviée, l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (France) n’a pas pu prendre part aux travaux.

collège BGFI 1

 Dans son propos introductif, le Secrétaire Général Adjoint de la COBAC a souhaité une cordiale bienvenue à l’ensemble des participants. Il a ensuite rappelé le contexte de la réunion qui fait suite à la première réunion tenue en 2015 ayant consacré l’inclusion effective du groupe BGFI dans le périmètre de supervision de la COBAC. Il a en outre loué l’importance de cette réunion qui a pour objectif de partager dans un cadre formel les informations entre les autorités de contrôle des entités du groupe. Il a par la suite effectué un rappel historique de l’évolution du groupe BGFIBank, relevé quelques faiblesses appréhendées dans certaines filiales et présenté le programme des travaux des deux journées. Il a enfin terminé son propos en souhaitant que les échanges entre superviseurs soient riches et fructueux.

 Les travaux de la première journée ont démarré avec la présentation de l’état de suivi des recommandations du premier collège tenu les 1er et 2 décembre 2015. Au total, trente-quatre (34) recommandations ont été adressées à BGFI Holding Corporation et ses différentes filiales. Il ressort de la synthèse que 11 recommandations ont été effectivement mises en œuvre de manière satisfaisante, soit 32 %, alors que vingt-trois (23) n’ont pas été réalisées ou sont en cours de réalisation, soit 68 %.

 Les activités et les profils de risque des différentes filiales bancaires du groupe BGFIBank ont été ensuite présentés par la COBAC et par les différentes autorités de contrôle des pays d’accueil des filiales. Il ressort de la synthèse des risques que les filiales du groupe BGFI Holding Corporation présentent globalement un niveau de risque moyen, en dépit des situations particulières de chaque filiale. La situation financière des filiales est globalement satisfaisante. Pour ce qui concerne la situation prudentielle, (huit) 8 filiales présentent une situation satisfaisante alors que cinq (5) autres affichent une situation moyenne à surveiller. Il a également été relevé que les risques de crédit, de concentration, de non-conformité et opérationnel sont prépondérants dans la plupart des filiales du groupe. Les superviseurs ont par la suite débattu sur les critères d’appréciation du risque de concentration et les modalités pour affiner le canevas de risques.

 La deuxième journée des travaux a d’abord été consacrée à la présentation du groupe par son Président directeur-général. Elle a porté sur l’actionnariat, la gouvernance, les nouvelles stratégies organisationnelles au demeurant centrées sur la digitalisation des métiers, l’amélioration du système de contrôle interne, les performances commerciales et financières et les perspectives.

 Il s’en est suivi des échanges entre les représentants du groupe et les représentants des autorités de supervision. Ces échanges ont porté sur la gouvernance du projet de digitalisation des activités, la structure organisationnelle du groupe, les risques opérationnels, de change et de concentration, l’utilisation du vocable « banque » dans la communication de la société BGFI Capital, le renforcement des fonds propres, l’importance des créances en souffrance, les modalités de facturation de la marque BGFI, la rentabilité, l’accompagnement des filiales par le groupe, l’évolution des indicateurs financiers et les perspectives d’extension des filiales. Toutefois les superviseurs ont fait part de leurs préoccupations en matière de maîtrise de certains risques et de développement des activités des filiales.

 A la suite de la présentation du groupe, les participants ont engagé des discussions sur la mise en place d’un cadre juridique devant régir le fonctionnement et les modalités d’échange d’informations du collège de superviseurs, à travers une Déclaration de coopération mutuelle.

 Au terme des travaux, des recommandations ont été formulées par le collège des superviseurs au groupe BGFIBank. Elles ont notamment porté sur le maintien à des niveaux suffisants des fonds propres pour l’ensemble des entités du groupe, sur l’amélioration des performances ainsi que sur les dispositifs de contrôle interne et de gestion des risques.

 Une allocution prononcée par le Secrétaire Général Adjoint a clos la réunion.

  1. Propos introductif du Secrétaire Général Adjoint lors de la 2ème réunion du collège des superviseurs du Groupe BGFIBank, Libreville le 2 novembre 2017 - 4,92 Mo
  2. Communiqué final_2ème réunion du collège de superviseurs du groupe BGFIBank - 2 et 3 novembre 2017 - 561,29 Ko